STAIRWAY TO HEAVEN
HIGHWAY TO HELL



 
AccueilAccueil  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Le forum a fermé ses portes, ce 23 Juin 2020.
Merci à vous pour cette aventure et à bientôt !
Le Deal du moment : -31%
PNY – CS900 – SSD – 1 To – ...
Voir le deal
56.99 €

Partagez

 

It Just Broke Down + Gabriel Callaghan

Aller en bas 
Anonymous
Invité
Invité

It Just Broke Down + Gabriel Callaghan Empty
It Just Broke Down + Gabriel Callaghan ▲ Ven 15 Mai - 1:41




It Just Broke Down
That's what I get for getting a cheap used car in the first place.

feat @Gabriel Callaghan


☾☾— Allez encore un petit effort s’il-te-plait.

L’estomac noué, les mains crispées sur le volant elle fixait la sortie de l’autoroute de plus en plus proche. Le trajet depuis l’université chicagoane où elle avait donné son dernier cours de la journée lui avait semblé durer une éternité. Elle s’était vue mourir plusieurs fois sur la route vibrant avec terreur au gré des soubresauts de sa voiture qui menaçait de rendre l’âme à tout moment. Le moteur de l’engin crachait ses poumons avec vacarme et le pot d’échappement soufflait une épaisse fumée noire qui ne laissait rien présager de bon. Cela faisait quelques semaines déjà que sa voiture montrait des signes de faiblesse et dès les premiers symptômes du déclin elle avait pris rendez-vous avec le premier garagiste qu’elle avait trouvé. On lui avait donné la date d’aujourd’hui avec un créneau horaire qui convenait parfaitement et elle s’était dit que d’ici là le véhicule pourrait encore assurer ses trajets quotidiens. Elle s’était complètement fourvoyée.

Tandis qu’elle négociait tant bien que mal le virage de la sortie de l’autoroute, elle repensa à la proposition que lui avait fait ses parents : lui payer sa voiture. Elle n’avait jamais eu à débourser un sou pour avoir un véhicule : à Rome lorsqu’elle n’utilisait pas les transports en commun elle empruntait la voiture de sa tante ou elle demandait à ses amis de la conduire quelque part. Seulement à Wolfwater les choses étaient différentes et être motorisée rendait les choses beaucoup plus simples. Ses parents s’étaient portés volontaires pour prendre en charge l’achat de sa voiture, cependant elle avait refusé préférant être entièrement indépendante coute que coûte. La jeune femme aurait pu s’offrir un véhicule flambant neuf grâce à la coquette somme présente sur le compte ouvert par ses géniteurs à sa naissance, mais elle préférait garder son argent pour de futurs projets. Comme celui d’acheter une maison ou un appartement quand elle aurait décidé de se poser définitivement. Elle avait donc opté pour une voiture d’occasion, une Kia Spectra 2007 grise achetée à un particulier trouvé sur internet auprès de qui elle avait même réussi à renégocier le prix à la baisse. Aujourd’hui elle comprenait pourquoi, l’homme avait du s’estimer chanceux du seul fait de réussir à la vendre et était prêt à accepter n’importe quelle somme.

Elle arrivait enfin à destination, s’engageant dans la longue rue au bout de laquelle se trouvait le garage, remerciant le ciel d’y être parvenue en un seul morceau. Le feu de l’intersection précédant la dernière ligne droit étant vert, elle ne ralentit pas. C’est alors qu’une voiture roulant bien au delà de la vitesse autorisée apparut dans son champ de vision, grillant le feu rouge auquel le conducteur aurait du s’arrêter. Venus plaqua brusquement son pied contre la pédale de freins faisant crisser les pneus sur le bitume, laissant dans son sillage d’épaisses traces noires, le bolide passa devant elle sans même faire mine de ralentir. Plus de peur que de mal, simplement un de ces idiots à qui l’on aurait jamais du conférer un permis de conduire. C’est lorsqu’elle voulut redémarrer qu’elle remarqua que non seulement sa voiture était au point mort mais qu’en plus une fumée s’échappait de sous le capot. L’engin ne repartirait pas, elle le savait, le moteur devait avoir lâché.

La jeune femme poussa un long soupir et s’extirpa du véhicule. Le garage n’était plus très loin, 200 mètres tout au plus ; elle le voyait d’ici. Elle alla se placer derrière sa Kia, posa ses mains sur le coffre et se mit à pousser son véhicule. Venus regretta immédiatement cette décision, comprenant que cela était plus éreintant que ça en avait l’air. Les roues ne résistaient pas mais le processus n’en restait pas moins lent et laborieux. Elle ne sut pas combien de temps elle mit pour parcourir cette « faible » distance mais lorsqu’elle arriva enfin devant le garage, essoufflée et les joues rouges, seule la poussière amassée sur sa vieille voiture l’empêcha de s’affaler sur le coffre pour récupérer. Elle se frotta les mains afin d’en enlever les traces de saleté, remit ses vêtements plissés dans un état convenable et entra dans le garage. Elle ne vit personne et compris que soit son retard provoqué par l’incident lui avait coûté son rendez-vous, soit sa vision ne s’était pas encore tout à fait remise de l’effort considérable qu’elle venait de faire.

Il y a quelqu’un ? demanda-t-elle avant de s’arquer pour mettre ses mains sur ses cuisses, encore trop exténuée pour vraiment se tenir correctement.

CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Callaghan
Gabriel Callaghan
Administratrice
https://beyondbelief.forumactif.com/t802-gabriel-callaghan-life-
Messages : 30
Je suis arrivé en ville le : 08/04/2020
J'ai les traits de : Tom Hardy
It Just Broke Down + Gabriel Callaghan Giphy
Âge : 35 ans
Métier : Mécanicien

It Just Broke Down + Gabriel Callaghan Empty
Re: It Just Broke Down + Gabriel Callaghan ▲ Ven 22 Mai - 19:37


It Just Broke Down

« Too bad it's broken »

Gabriel a les mains dans le moteur d'une voiture sur laquelle il bosse depuis quelques heures ; la courroie de distribution à changer. Il était temps d'ailleurs, encore un peu et elle aurait lâché entraînant bien d'autres dommages voir la mort du moteur et là à part changer ce dernier, il n'aurait rien pu faire. Heureusement son propriétaire est venu avant qu'il ne soit trop tard, même si d'après ses dires cela fait un moment qu'il sait qu'il y a quelque chose. Tu m'étonnes, ce petit sifflement qu'il entendait était le signe précurseur de ce qu'il se passait et allait se passer. Mais bon, ce n'est qu'une voiture et ça le tue moins que lorsque les gens laissent dépérir une moto.

Il est entrain de resserrer un écrou lorsque son patron vient le voir, terminant rapidement ce qu'il fait avant de sortir le nez de sous le capot. S'essuyant les mains vite fait pendant que son boss lui explique qu'il va devoir le laisser pour le reste de la journée. Des courses à faire, des papiers à s'occuper, ce genre de choses qu'il ne peut pas déléguer. Gabriel hoche la tête, compréhensif, bien qu'il tique un peu à la mention d'un dernier rendez-vous pour la journée, une jeune femme qui doit amener sa voiture. Se renseignant sur ce qu'il se passe sur cette voiture mais n'en apprend pas tellement plus, bon tant pis.

Le patron salué juste avant son départ, le barbu retourne terminer avec la voiture, il ne lui reste plus grand chose à faire dessus et elle doit être prête pour demain matin. Autant dire que pour lui, elle doit être prête ce soir et ne pas avoir à y revenir le lendemain à l'ouverture du garage. Il lui faut encore une dizaine de minutes pour parvenir à ses fins et refermer le capot de l'engin pour ensuite aller voir si elle démarre correctement. Ce qui est le cas, parfait et pile à l'heure pour le rendez-vous dont il a été question.

Un sifflement raisonne dans le garage, une fois qu'il s'est lavé les mains et quelques instants après son jeune chien fait son apparition du recoin où il dormait jusque là. Gabriel le flattant et lui parlant avant de l'entraîner vers la cours arrière où il y a un brin de verdure pour qu'il puisse courir un peu et soulager sa vessie. Il en profite pour sortir une clope, l'allumer et pester intérieurement parce que la jeune femme ne s'est pas pointé, qu'il poireaute du coup alors qu'il a encore des choses à faire mais ne veut pas se lancer dans quoi que ce soit au cas où.

Il ne sait pas combien de temps il peut rester dehors mais un bruit en provenance du garage, lui fait laisser la porte arrière ouverte alors qu'il rentre à l'intérieur. Juste à temps pour entendre la voix féminine et la question qui vient avec.

- J'arrive.

Voix atone pour lui répondre alors que Gabriel progresse dans le garage et peut maintenant découvrir la jeune femme. Ce qui l'en fait hausser un sourcil, elle semble au bord de l'évanouissement d'essoufflement, rouge comme une tomate. Mais qu'est-ce qui lui arrive ? C'est en approchant d'elle qu'il peut découvrir deux traces de main sur le cul de la voiture à ses côtés. Il ne lui faut pas longtemps pour comprendre les choses.

- Mon rendez-vous je suppose. Vous l'avez poussé depuis où comme ça ?

L'ours bourru qu'il est, l'es tout autant dans son ton cette fois mais pas méchamment pour autant. Cela l'emmerde mais il peut comprendre le retard si c'est bien ça. Ours qui est pourtant à deux doigts de lui demander si elle a besoin d'un verre d'eau pour se remettre d'aplomb.

(c) Heaven
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

It Just Broke Down + Gabriel Callaghan Empty
Re: It Just Broke Down + Gabriel Callaghan ▲ Lun 15 Juin - 16:53




It Just Broke Down
That's what I get for getting a cheap used car in the first place.

feat @Gabriel Callaghan


☾☾ Ses oreilles bourdonnaient tellement qu’elle n’entendit pas la réponse à sa question. Elle pensa dans un premier temps qu’il n’y avait personne et bien qu’elle eut besoin d’un garagiste en urgence, dans l’immédiat cela l’arrangeait tant elle n’était pas présentable. Elle ne devait avoir l’air de rien ainsi débraillée et poussiéreuse et cela l’embêtait moins par vanité que par politesse. On lui avait appris qu’en étant soignée elle montrait une certaine forme de respect aux autres. Alors quand l’homme avec qui elle avait rendez-vous apparut elle sursauta légèrement, prise au dépourvu. Elle s’arrangea rapidement, aplatissant les plis de son chemisier blanc et époussetant son pantalon noir taille haute de coups de mains furtifs. Elle se força à se tenir droite malgré sa propension à défaillir à tout moment.

Venus pétrit sa mine épuisée d’un sourire peinant à cacher son malaise physique dont elle gratifia le garagiste. Il lui parut quelque peu austère de prime abord, elle nota d’ailleurs qu’il ne lui avait pas dit bonjour, son ton était froid, ses paroles directes. Toutefois il n’avait pas l’air méchant, plutôt d’être quelqu’un qui était là pour le travail, plus intéressé par les engins que par les clients. La gorge sèche ce fut d’une voix qui se brise à cause du manque d’hydratation et d’énergie qu’elle s’efforça de répondre.

Oui c’est ça, bonjour je suis mademoiselle Santangelo.

Entre son accent anglais presque bourgeois, sa dégaine et sa mine rougie par l’effort elle ne devait vraiment pas avoir l’air de savoir ce qu’elle faisait ici et il y avait un peu de vrai dans tout cela : c’était la première fois que Venus se rendait dans un garage. Elle se racla la gorge afin d’avoir une voix plus claire et continua :

Je l’ai poussée depuis le carrefour le plus proche jusqu’ici, je reviens de Chicago et pour tout vos dire elle a fait des bruits inquiétants pendant tout le trajet avant de me lâcher entre les mains à environ 200 mètres du garage.

La jeune femme qui était trop timide pour demander un verre d’eau ou même une chaise pour s’asseoir se dirigea vers le mur le plus proche contre lequel elle s’appuya afin d’être soutenue par quelque chose le temps de récupérer un peu. Elle fit mine de prendre une pose un peu nonchalante, faisant semblant de s’être éloignée pour laisser le garagiste travailler tout en gardant un oeil sur ce qu’il faisait. Elle craignait que l’homme soit agacé à l’idée de devoir gérer sa cliente en s’assurant qu’elle allait bien alors qu’il y avait déjà une voiture à moitié voire entièrement morte dont il fallait s’occuper. Pour distraire un peu son cerveau et ne pas être focalisée sur la menace d’un évanouissement elle s’adressa de nouveau à son interlocuteur.

C’est un ancien modèle que j’ai eu via un particulier sur internet je pensais avoir fait une bonne affaire mais elle n’était pas en super état quand je l’ai eue, je me suis dit qu’elle me tiendrait au moins un an mais finalement je me demande si ce n’est pas juste une épave bonne pour la casse.

Enfin, elle récupérait un peu. La fatigue de l’effort physique s’était grandement estompée laissant place à la soif et la soif uniquement.  

CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Callaghan
Gabriel Callaghan
Administratrice
https://beyondbelief.forumactif.com/t802-gabriel-callaghan-life-
Messages : 30
Je suis arrivé en ville le : 08/04/2020
J'ai les traits de : Tom Hardy
It Just Broke Down + Gabriel Callaghan Giphy
Âge : 35 ans
Métier : Mécanicien

It Just Broke Down + Gabriel Callaghan Empty
Re: It Just Broke Down + Gabriel Callaghan ▲ Sam 20 Juin - 20:36


It Just Broke Down

« Too bad it's broken »

Gabriel n'est pas quelqu'un de méchant mais c'est vrai qu'il faut le connaître et passer ses airs bourrus. Un gentil ours mais qu'il ne faut tout de même pas trop pousser. Là, en l'occurrence, sa manière de s'adresser à la jeune femme n'est pas méchante mais directe, un peu froide mais il a été un peu agacé de devoir l'attendre. Disons qu'il ne lui fait pas de réflexions ou autre du même genre, essayant en premier lieu de comprendre ce qu'il se passe en voyant la tête qu'elle peut faire. Passé le sursaut qu'il lui fait avoir en s'étant un peu plus approché. Elle peut toujours se redresser et lustrer ses affaires, le mécanicien n'est pas dupe, elle semble au bout de sa vie.

Ah oui, la formule de politesse et donc le bonjour, Gabriel l'a un peu oublié sur ce coup là. Bon tant pis ce qui est fait, est fait. Au moins, il a la confirmation que la jeune femme est bien son rendez-vous puis celle qu'elle a bel et bien poussé sa voiture et pas sur une petite distance. Est-elle inconsciente pour avoir fait ça surtout qu'aucune voiture n'est vraiment légère et qu'elle a un petit gabarit selon lui.

- Je vois. Elle vous faisait quel genre de bruit ? Et localisé à peu près de quel côté ?

Dans son métier, il a l'habitude d'avoir des approximations, de devoir décrypter certaines informations mais aussi d'avoir une première idée du souci rien qu'avec les réponses aux questions qu'il vient de lui poser. Ce qui ne l'empêche pas d'approcher du véhicule, gardant malgré tout un oeil sur sa cliente voir si elle ne défaille pas pendant ce temps là. Ouvrant ensuite le capot en deux temps, trois mouvements, la force de l'habitude. Attrapant une lampe qu'il vient accrocher sous le capot et l'allumant. Inspectant déjà le moteur visuellement, pour voir un peu mieux les choses. Grimaçant parce que même si elle a dû pousser la voiture, le moteur est encore bien trop chaud pour qu'il puisse ouvrir les différents bocaux et voir les niveaux de tous les liquides.

- Je suppose que si vous avez pris rendez-vous, c'est que cela fait un moment que vous craignez un problème, là encore elle a pu vous faire quoi exactement ?

Ressortant la tête de sous le capot pour regarder sa cliente et voir qu'elle ne va pas tellement mieux que ça. C'est vrai que quelques instants avant, il était à deux doigt d'aller lui chercher un verre d'eau.

- Deux secondes.

Et Gabriel part vers le fond du garage, ne mettant pas longtemps à récupérer un verre d'eau en provenance de la bonbonne ainsi qu'une chaise pliante. Ramenant les deux vers la jeune femme.

- Tenez.

Attendant qu'elle lui libère les mains avant de reprendre la parole.

- Il va falloir attendre un peu que le moteur refroidisse et que je puisse tout vérifier.

(c) Heaven
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

It Just Broke Down + Gabriel Callaghan Empty
Re: It Just Broke Down + Gabriel Callaghan

Revenir en haut Aller en bas
 

It Just Broke Down + Gabriel Callaghan

Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beyond Belief :: Casse-
Sauter vers: