STAIRWAY TO HEAVEN
HIGHWAY TO HELL



 
AccueilAccueil  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Le forum a fermé ses portes, ce 23 Juin 2020.
Merci à vous pour cette aventure et à bientôt !
-45%
Le deal à ne pas rater :
TEFAL – Marmite 36 cm – Inox, Tous feux dont induction
29.49 € 53.27 €
Voir le deal

Partagez

 

Sweet night | ft. Matthew

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Anonymous
Invité
Invité

Sweet night | ft. Matthew Empty
Sweet night | ft. Matthew ▲ Mar 17 Mar - 16:19


sweet night ★ sweet momentVoilà quelque semaines maintenant qu'il fréquentait cet homme, Matthew. Il avait pensé que leur premier dîner serait aussi le dernier, mais finalement, les dîners avaient vite suivis et avaient été réguliers, si bien qu'ils avaient du faire largement tous les restaurants de la ville, peut-être même deux fois. Il n'avait pas vu venir l'invitation de Matthew. Parce que venir chez lui, c'était quelque chose de très intime, plus que les baisers qu'ils échangeaient pour se saluer. Car ils n'en n'étaient restés qu'au stade de s'embrasser et il s'était dit, bien, pourquoi pas, après tout. Il lui avait dit, on prend le temps que tu voudras, il n'y avait pas de course non plus.

C'était intime de rentrer chez Matthew, c'était un domaine encore méconnu. Il connaissait son bar, certes, mais pas ce qu'il se passait derrière. Rentrer chez quelqu'un c'était voir qui il pouvait être vraiment. Par les objets, les odeurs, les emplacements de chaque meuble et objet.

Il avait ramené une rose rouge. Plus pour la symbolique qu'autre chose, il n'allait pas prendre un bouquet non plus mais une rose. Et il avait ramené aussi une bouteille de vin, parce qu'après tout, pourquoi pas ? Sa mère l'avait éduqué pour ne pas venir chez ses invités les mains vides donc il s'y appliquait. Elle ne lui avait jamais appris à avoir une autre identité et tuer quelqu'un mais soit.

Il toquait. Il avait fait un petit effort sur la tenue, pour être, disons, moins je-m'en-foutiste que d'habitude. Il travaillait en jean basket et t-shirt, il faisait au moins un effort pour ce soir. Comme à chaque fois qu'ils se voyaient. Il n'avait pas d'idée d'où iraient les choses ce soir entre eux, juste peut-être qu'ils dépassaient le stade des rendez-vous publique qui imposaient une certaine limite entre eux, tant leur gestes comme leur propos. Les beaux jours revenant petit à petit, il imaginait facilement un petit picnic aussi se profiler. Mais d'abord, ce dîner.




Revenir en haut Aller en bas
Matthew Lawford
Matthew Lawford
Administratrice
https://beyondbelief.forumactif.com/t83-matthew-lawford-mad-worl
Messages : 574
Je suis arrivé en ville le : 26/04/2016
J'ai les traits de : Sebastian Stan
Sweet night | ft. Matthew Tumblr_pjrw4uvMQT1s75rpvo6_r4_500
Âge : 32 ans
Métier : Propriétaire et gérant de l'Alibi

Sweet night | ft. Matthew Empty
Re: Sweet night | ft. Matthew ▲ Mar 17 Mar - 20:06





Sweet night

Les semaines et les restaurants qui s'enchaînent, il n'aurait jamais cru que ça pourrait donner ça entre lui et Alexander. Pourtant c'est ce qu'il se passe et Matthew est de plus en plus détendu dans cette histoire entre eux, même s'il n'en menait pas large lorsqu'ils se sont revus après ce baiser lors de leur balade nocturne. Comment lui dire bonjour ? L'embrasser ou ne pas l'embrasser, une question qui a tourné un moment et le jour venu, ça a été un oui pour l'embrasser même s'il avait une certaine trouille au ventre. Et ça parce que Matthew ne sait toujours pas ce qu'ils peuvent être ou ne pas être. Même encore aujourd'hui, il ne le sait pas mais de toute manière c'est bien trop tôt pour définir cela et encore plus pour en parler, surtout qu'ils ne sont jamais allé plus loin que ces baisers.

Accepter leur nuit ensemble, c'est fait. Accepter de pouvoir être attiré par un homme, c'est fait. Et ça pour l'attirer Alexander l'attire et pas qu'un peu. Mais il reste toujours pour lui la question de savoir ce qu'il peut être. Ce n'est pas que Matthew aime les cases mais ça a un côté plus rassurant pour lui, du moins sur ce sujet là. Réflexion qui va avec le fait de savoir ce qu'ils peuvent être. Deux points, qu'il arrive à mettre de côté, parvenant à appliquer le fait de laisser les choses venir sans chercher à tout analyser.

Bon d'accord, avec cette invitation à venir dîner chez lui, Matthew cogite de nouveau et ça parce que forcément ça a une dimension plus intime et que le "on verra" en prend un bon coup. En attendant, il a fermé le bar pour la soirée, histoire d'avoir vraiment la paix et surtout il a passé l'après-midi dans son appartement à tout ranger mais aussi à faire la cuisine. Ce n'est pas qu'il est bordélique mais tout doit être impeccable pour la soirée, poussant même à changer les draps de son lit ; sait-on jamais. Quant à la cuisine, c'est surtout qu'il a dû se casser un peu la tête pour trouver quoi faire vu qu'Alexander est vegan. Pour ensuite se préparer lui-même, ce n'est pas parce qu'ils ne sortent pas qu'il ne va pas faire d'efforts n'est-ce pas.

Puis enfin l'heure dite qui arrive, un dernier coup d'oeil sur l'appartement ou du moins la pièce principale quand il entend toquer à la porte. Allant ouvrir, pour avoir un large sourire sur le visage en ayant Alexander sous les yeux.

- Bonsoir.

Se rapprochant un peu pour l'embrasser, histoire de lui dire bonjour de la manière appropriée. Ne faisant pas attention sur le coup à ce qu'Alexander peut avoir dans les mains même quand Matthew l'invite ensuite à entrer. Refermant la porte derrière lui, ce qui laisse le temps à l'autre homme de voir la vaste pièce principale avec la cuisine ouverte sur le salon, un coin salle à manger. Une seule pièce décorée avec des plantes, chaleureuse, une pièce avec de la vie comme on dit. Comme le reste de l'appartement puisqu'il y a aussi une chambre et la salle de bain mais ça pour le moment, Alexander ne peut pas les voir.
(c) SIAL ; icons ichi


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Sweet night | ft. Matthew Empty
Re: Sweet night | ft. Matthew ▲ Mar 17 Mar - 23:41


sweet night ★ sweet momentIls apprendraient à se connaître dans une certaine intimité. Rentrer chez quelqu'un, c'était intime, selon Thomas. Matthew pouvait lui cacher bien des choses, mais il ne pourrait pas tout lui cacher dans cet appartement, certaines choses ne tromperaient pas. Il toquait, non sans une légère angoisse, savoir ce qu'il verrait de l'autre côté. Forcément, il pensait à des choses clichées comme une peau de bête ou un truc du style, parce qu'il avait cru remarquer que beaucoup d'habitants avaient ce genre de choses ici, des animaux empaillés et ces conneries, pour lui c'était une raison de tout arrêter sans même chercher à comprendre.

Mais non, Matthew ouvrait la porte et tout était normal, à première vue. Enfin, première vue, c'était vite dis, Matthew approchait vite de lui et évidemment, il lui rendait son baiser, non sans sourire après. C'était curieux, parce qu'il ne savait pas sur quel pied danser avec lui. Il se demandait encore où ils en étaient, d'autres fois, il s'en fichait complètement. Sex friends ? S'ils n'étaient que des amis qui couchent ensemble, pas besoin de s'embrasser. Un couple ? Il ne s'imaginait pas en couple d'aussitôt, bien que l'idée lui faisait envie. Envie de se poser, surtout. Hm. Il n'était pas sûr. Mais un couple n'agirait pas comme eux, non ? Ca faisait si longtemps, il ne savait plus ce qu'un couple était supposé faire. C'était un bel accueil en tout cas, 10/10 là dessus.

Il entrait donc. L'appartement était un poil plus grand que le sien, pas de beaucoup il lui semblait, c'était un beau lieu de vie. Il regardait forcément un peu autour de lui avant de vraiment rentrer et concentrer de nouveau son regard sur son hôte.

C'est cosy, chez toi.

Alors que son propre appartement était blanc avec du lino au sol, la seule couleur venait de ses plantes un peu partout dans l'appartement et de son patapouf de chien, ce qui donnait à son appartement un air un peu froid si on retirait les plantes. Il n'y avait pas grand chose, système de survie oblige ; s'il part vite, moins de choses à transporter et il ne voyait pas l'intérêt d'acheter remplir son appartement si c'est pour tout abandonner. Il n'était pas matérialiste, mais il n'aimait pas acheter des choses juste histoire d'acheter, ses achats devaient avoir un sens. Il jugeait facilement la surconsommation, surtout.

Tu vas bien ?

Prendre un peu des nouvelles, histoire de. Avant de retirer sa veste, il tendait la rose en premier à Matthew, un petit sourire aux lèvres. Parce qu'on ne venait pas les mains vide, parce qu'il n'y avait pas beaucoup de fleurs par ces temps, parce qu'une rose c'était symbolique et dans un autre sens... Parce qu'il avait largement oublié les débuts d'un couple, d'une relation, de comment séduire quelqu'un. Ces 10 dernières années avaient été compliqués, les premières à essayer d'oublier Lily puis ensuite ce n'était que du sexe, pas besoin de séduire pour ça, pas besoin de romantisme, juste de quelque verres, quelque regards et c'était parti.Il lui tendait cette rose, un sourire aux lèvres, parce que ça paraissait un peu niais avec le recul, que du coup, ça le faisait rire. Ca lui était apparu comme une bonne idée au début et maintenant ça le faisait rire.

Venir dans cet appartement, il essayait de ne pas penser trop loin, comme le fait que l'une des porte pouvait mener à une chambre. Même s'il avait deux, trois préservatifs dans son porte-feuille, comme il en avait toujours "au cas où". Il savait qu'avec Matthew ça allait prendre du temps, ça faisait parti du jeu, il n'avait plus qu'à assumer. Jouer les mecs patients ce n'était pas vraiment ce qui lui allait le mieux mais s'il avait l'occasion de se lancer dans une belle petite relation, pourquoi pas. Il tâtonnait juste et finalement, vivre et laisser vivre, comme on dit. Il vivait l'instant et verrait où tout ça les mènerait. Puis finalement, la bouteille de vin, c'était toujours bien de boire un bon verre pour se détendre, avant ou après le repas, qu'importe, même pendant selon ce qu'il avait pu cuisiner. Finalement après s'être débarrassé, veste compris, il cherchait à entraîner Matthew contre lui, pour un nouveau baiser. C'était spontané mais ce n'était pas comme s'il y avait du monde autour d'eux et que Matthew pouvait craindre qu'une personne qu'il connaisse survienne et le voit embrasser un autre homme. C'était spontané et il avait régulièrement des gestes de ce genre, qu'il ne réfléchissait pas. Juste par envie. Peut-être pour marquer un peu le coup aussi. Peut-être aussi parce que ça faisait un petit moment selon lui qu'ils ne s'étaient pas vus et qu'il lui avait manqué mais qu'ils n'étaient pas au stade de lui dire ce genre de choses. Ce qu'il lui avait manqué, c'était tant le voir sourire, que l'embrasser, que l'entendre répondre à ses petites piques.




Revenir en haut Aller en bas
Matthew Lawford
Matthew Lawford
Administratrice
https://beyondbelief.forumactif.com/t83-matthew-lawford-mad-worl
Messages : 574
Je suis arrivé en ville le : 26/04/2016
J'ai les traits de : Sebastian Stan
Sweet night | ft. Matthew Tumblr_pjrw4uvMQT1s75rpvo6_r4_500
Âge : 32 ans
Métier : Propriétaire et gérant de l'Alibi

Sweet night | ft. Matthew Empty
Re: Sweet night | ft. Matthew ▲ Jeu 19 Mar - 17:05





Sweet night

Matthew ne peut que se demander comment la soirée va bien pouvoir se passer, jusque là tout a été super bien, presque trop parfait d'ailleurs mais là alors qu'ils se voient chez lui, ça pourrait être différent. Parce que malgré toutes leurs conversations et compagnie, ils ne se connaissent pas encore vraiment bien. Parce que c'est une chose de se voir dehors et que ça en est une autre de se voir dans un lieu plus intime. C'est aussi là dessus, qu'il a un peu de mal avec le "on verra bien". Il faut dire qu'il a envie, qu'il veut que tout continue à bien se passer entre eux, il se sent de mieux en mieux avec Alexander au fil des jours. Quelque chose qu'il n'a pas connu depuis bien trop longtemps d'ailleurs et leurs sorties lui ont permis de voir qu'il se mettait trop de pression avec Cassandra même à l'époque où ça allait encore bien entre eux. Pression qu'il n'a pas là alors qu'on ne peut pas dire qu'ils sont en couple, pas au sens où Matthew peut l'entendre. Même si et comme il l'a déjà pensé, il ne sait pas ce qu'ils peuvent être.

Le saluant d'un baiser à l'arrivée, histoire de lui dire bonjour correctement pour le laisser entrer. Pouvant voir qu'il ne se prive pas d'observer les lieux, Matthew se disant que peut-être pour lui aussi c'est un peu perturbant de se voir ici ce soir.

- Merci, j'ai tout fait pour.

Bien que Matthew en profite assez peu étant donné qu'il bosse de trop mais au moins quand il est là, il se sent réellement chez lui et c'est ce qu'il lui fallait. Même si la décoration et compagnie reste assez simple l'air de rien, il a tout ce dont il a besoin et rien de plus. Bon d'accord, il a forcément des objets de pure décoration mais ça fait partie du nécessaire quelque part.

- Je vais très bien, même si je n'ai pas vu passer la journée.

Un très bref rire d'une seconde pour aller avec ses propos. Et ça parce que c'est bien ce qu'il s'est passé. La rose qu'Alexander lui tend, lui fait cligner des yeux quelques secondes, il faut dire que c'est une première pour Matthew que de recevoir une fleur. Pour que son sourire s'agrandisse derrière, bien plus touché qu'il ne veut bien se le dire par cette attention.

- Elle est superbe, merci.

Oui un peu surprenant mais touchant. C'est dans une sorte de réflexe, que Matthew la porte à son nez pour en sentir le parfum et constater qu'elle sent bon aussi même si elle a un parfum peu marqué. Sans doute parce qu'il est encore tôt dans la saison. Pour ensuite récupérer la bouteille de vin, songeant déjà à lui demander s'il veut l'ouvrir tout de suite ou s'il veut attendre le repas pour ça. Mais il n'en a pas le temps qu'Alexander l'attire contre lui pour un nouveau baiser. Passant ses bras autour de lui pour répondre à son baiser, le faisant tout en tendresse. Et bordel, il va finir par devenir accro à leurs baisers si ça continue ainsi, enfin si ce n'est pas fait. Déjà que Matthew est toujours chamboulé par le regard qu'Alexander peut porter sur lui, bon ça, il a compris que c'est aussi lié à leur nuit ensemble. Pour sourire contre ses lèvres après ce baiser, il aime vraiment beaucoup cette manière de se dire bonjour.

- Et toi, comment tu vas alors ?

Matthew espère que les derniers événements en ville n'atteignent pas trop Alexander ou plutôt ne lui donnent pas envie de fuir la ville. Surtout avec les habitants qui psychotent un peu là dessus.
(c) SIAL ; icons ichi


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Sweet night | ft. Matthew Empty
Re: Sweet night | ft. Matthew ▲ Sam 21 Mar - 14:43


sweet night ★ sweet momentIl n'avait pas de mots autre que "sex friends" à mettre sur leur relation et finalement, il se disait ; pourquoi pas ? Ce n'était pas deux vilains mots et ça pouvait toujours évoluer à l'avenir, au pire, ils ne seraient jamais que des sex friends qui s'embrassent pour se saluer, rien de bien méchant.

Il adorait voir son sourire à ces petites intentions, ce n'était jamais qu'une fleur et du vin mais c'était toujours quelque chose et il regardait surtout s'il avait pu voir juste ou non. Matthew n'avait pas l'habitude d'être avec des hommes, cela se voyait, c'était flagrant alors qu'il lui offrait cette rose et qu'il semblait surpris de recevoir ce genre d'attention. C'était de ces choses qu'on offrait aux femmes, d'habitude. Pour Thomas, c'était du pareil au même. Juste des petites attentions, comme l'autre fois lorsqu'ils se promenaient et qu'il avait glissé un bras autour de lui, un geste attentionné qu'on pourrait avoir pour une femme, mais qui, pour lui, ne devait pas changer d'un sexe à un autre. Surtout qu'il avait bien compris que des petites attentions de ce genre, Matthew en manquait cruellement et en avait cruellement besoin pour se remettre un peu sur pieds. Ca ne faisait mal de mal en somme, ça ne lui coûtait pas grand chose de faire ce genre d'efforts pour lui, ça ne lui coûtait qu'un peu d'argent et de l'argent, il en avait bien assez et il considérait ça comme du papier et pas une chose nécessaire à sa vie. Donc oui, ça ne lui coûtait rien.

C'était cosy, chez lui, il voyait bien l'esprit cocon que lui ne pouvait pas forcément se permettre d'avoir. Le voir sentir la fleur l'amusait et confirmait que ça devait être la première fois, au delà de la surprise dans son regard en la voyant. Puis Matthew lui échappait et il le rattrapait pour le reprendre contre lui, tester peut-être aussi les limites de Matthew entre le fait d'être en privé et s'il se laisserait approcher de la sorte ou si c'était comme en public ; merci, mais non merci. Le fait que Matthew réponde ainsi à son baiser était encourageant, le fait qu'il sourit de la sorte aussi, ça lui montrait surtout que rien n'était perdu, bien au contraire. Au delà du sourire contre ses lèvres, c'était la tendresse du baiser de Matthew qui lui faisait se dire que la soirée serait bonne, agréable. Que c'était finalement comme leur première vraie soirée, ils avaient besoin de tendresse et s'en apportait mutuellement, sans que ça veuille dire grand chose. Tel qu'il voyait les choses ; ils étaient deux hommes qui avaient besoin de tendresse et d'attention après des mois de vide complet, sentimentalement parlant et ils s'apportaient ce dont ils avaient besoin sans s'attendre à quelque chose derrière. En tout cas, il n'attendait rien, même s'il aurait bien aimé le retrouver au lit pour retrouver certaines sensations et voir s'il n'avait pas rêvé cette alchimie, ce n'était pas une réelle attente et ça ne motivait pas tous ses gestes non plus. Matthew était facile à vivre, c'était simple d'agir avec lui.

Encore au delà du baiser, il y avait la manière dont Matthew le tenait. L'espace d'un instant, c'était idiot mais, il se sentait exister. Il se sentait vivre, comme si quelqu'un le voyait, comme s'il importait aux yeux de quelqu'un. Ca ne durait qu'une ou deux secondes avant qu'il ne se décide à répondre.

Je vais bien. La boutique est un peu calme mais ça va.

Les habitants de Wolfwater n'étaient pas encore tous très branchés technologie donc c'était un peu limité de ce côté. Limite s'il n'avait pas juste des habitués, notamment des personnes âgées dont les enfants et petits enfants voyageaient ou avaient déménagés et qu'ils ne comprenaient rien aux tablettes, aux applications et comment appeler leur enfants et/ou petits enfants en visio. Bref, rien de transcendant. Et le calme, c'était sans doute parce que certains avaient peur de sortir de chez eux si ce n'était pas nécessaire, avec les bruits qui couraient ces derniers temps.

Il avait descendu pendant ce temps une main dans le dos de Matthew, pour la poser au creux de ses reins, le rapprochant un peu plus de lui encore, le trouvant curieusement toujours trop loin. C'était des gestes qu'il n'avait pas pu avoir avec lui pour l'instant, pas en public où il devait se limiter. Il déposait un nouveau baiser sur ses lèvres puis finalement, il le laissait repartir. Se dire bonjour un peu longtemps mais surtout profiter de ne pas avoir de regards et d'espérer que grâce à ça, Matthew ne ressente aucune pression et donc, qui dit moins de pression, dit plus de gestes l'un envers l'autre. Ces gestes, c'était aussi parce qu'il sentait Matthew un poil tendu, peut-être à cause de ce qu'il se passait dehors ces derniers temps ? Thomas pouvait être protecteur, parfois. Ca dépendait des personnes qu'il estimait ou non. Donc il y avait certains gestes qui allaient aussi dans ce sens, lui signaler qu'il était là, pour lui.




Revenir en haut Aller en bas
Matthew Lawford
Matthew Lawford
Administratrice
https://beyondbelief.forumactif.com/t83-matthew-lawford-mad-worl
Messages : 574
Je suis arrivé en ville le : 26/04/2016
J'ai les traits de : Sebastian Stan
Sweet night | ft. Matthew Tumblr_pjrw4uvMQT1s75rpvo6_r4_500
Âge : 32 ans
Métier : Propriétaire et gérant de l'Alibi

Sweet night | ft. Matthew Empty
Re: Sweet night | ft. Matthew ▲ Mer 1 Avr - 16:54





Sweet night

Bien plus touché qu'il ne veut bien se le dire, oui, c'est l'effet que lui fait cette rose. Matthew n'est pas vraiment dans le "les fleurs sont pour les femmes", il ne l'est pas du tout même, c'est surtout le fait de recevoir quelque chose, une attention. Quelque chose qu'il n'a pas reçu depuis bien longtemps, depuis des années mêmes, vu que ses dernières années de mariage ont été particulières et de plus en plus tendues. Donc oui, ça le surprend pour ça, il ne s'y attendait clairement pas, il ne peut que constater à quel point cela peut être agréable. Même si, quelque part, Alexander a tout chamboulé dans sa tête et même sa vie, ce n'est vraiment pas en mal, mais alors pas du tout, il apporte à Matthew une certaine fraîcheur. Si on peut dire ça ainsi.

Ne pouvant que passer ses bras autour de lui quand Alexander le retient ainsi, Matthew aurait simplement pu répondre à son baiser mais il n'y réfléchit pas avant de l'entourer de ses bras. Le garder aussi proche que possible de lui, pour une fois qu'il peut se laisser aller à le faire d'ailleurs. En public, il garde encore ses distances, ce n'est pas par honte mais parce que la ville est petite et que les gens peuvent parler entre eux et il ne veut pas que ses parents et son ex-femme l'apprennent de cette manière. Cela doit sortir de sa bouche, c'est Matthew qui doit leur dire qu'il voit quelqu'un et que non ce quelqu'un n'est pas une femme mais un homme. Même s'il n'a strictement aucune idée de comment ils pourront le prendre. Même s'il ne sait pas ce qu'il peut y avoir entre Alexander et lui, c'est un question de principe, ça doit venir de lui et pas des on dit.

Ne pouvant donc que sourire contre ses lèvres, avant de reculer un peu la tête pour lui demander à son tour comment il peut aller. Espérant qu'il n'ait pas envie de fuir avec tout ce qu'il se passe en ville mais autant ses paroles, que la main dans son dos le rassurent sur ce sujet là, tout semble aller bien. D'ailleurs avec Alexander le tenant ainsi, c'est difficile d'être plus proche l'un de l'autre et ça aussi Matthew aime bien pour ne pas dire beaucoup. Pour un peu et si ce n'était pas le début de la soirée, il se loverait encore un peu plus contre lui mais pour le moment, avant de lui répondre, il se "contente" de lui rendre son nouveau baiser.

- Pas trop de personnes âgées pour te rendre chèvre ?

Disant ça avec un air taquin sur le visage, il faut dire que Matthew a commencé à voir qu'Alexander n'a pas forcément toujours un caractère facile. Même si avec lui, Alexander est un amour. Il en profite aussi pour s'écarter un peu, pas par réelle envie mais pour qu'ils puissent commencer la soirée ou du moins l'apéritif déjà. Matthew attendant sa réponse quand même avant de se reculer un peu plus encore.

- Tu préfères le vin dès maintenant ou pendant le repas ?

Savoir ce qu'il sort comme verres, savoir s'il ouvre ou non la bouteille tout de suite. Toujours est-il qu'il n'attend pas pour aller vers le coin cuisine et chercher un récipient pour mettre la rose dans l'eau pour commencer. Matthew n'a pas spécialement pensé à s'acheter de vase mais normalement il doit avoir un soliflore du bar dans ses placards. De quand il avait fait une soirée sur le thème de la St Valentin, il en avait mis sur les tables et compagnie.
(c) SIAL ; icons ichi


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Sweet night | ft. Matthew Empty
Re: Sweet night | ft. Matthew ▲ Jeu 2 Avr - 2:28


sweet night ★ sweet momentA bien des égards, on aurait pu croire à un badinage d'adolescents. De ceux qui découvrent les effets d'un début de relation, les premiers baisers, les premiers émois. A s'enlacer ainsi, l'impression continuait. C'était un peu idiot, c'était niais, aussi. Ce chaud-froid dans leur relation lui convenait parfois, parce que ça l'intriguait de voir jusqu'où ils iraient et en combien de temps et d'autres fois, il détestait ça, il aimerait être fixé, ne plus avoir à attendre.

Il s'imposait dans la vie de Matthew. Que ce soit les repas au midi, que ce soit les petits sms pour faire passer le temps en journée quand il n'y avait pas grand monde au travail ou quand un client lui avait pris la tête et qu'il avait besoin de souffler. Des petits textos pour prendre des nouvelles, pour dire des conneries, pour garder un contact avec lui en journée même s'ils ne se voyaient pas. Il s'imposait, il voulait peut-être aussi se rendre indispensable à ses yeux, existant. Regarde moi, pense à moi. Et donc à sa façon, il se rendait indispensable et finalement, Matthew tombait dans ses bras. Il voulait se rassurer sur ça, ça ne manquait pas à voir leur badinage, à voir les réactions de Matthew qui se laissait totalement porter par les événements. Tant mieux.

Ce baiser aurait pu durer un peu plus mais Matthew lui posait une question. Il levait les yeux au ciel. Cette ville, c'était tout une histoire et les personnes âgées le rendaient fous. Il devait tout leur apprendre et il devait constamment tout répéter, inlassablement. Chaque jour. Si encore ça s'arrêtait là, mais non, quand il faisait ses courses, quand il sortait prendre l'air, on l'arrêtait pour lui parler de ça, encore. Et il n'était malheureusement pas payé pour ces choses là. Il était payé pour réparer, pour vendre, pas pour donner des conseils.

De toute façon, je me rassure sur le fait qu'ils n'en n'ont plus pour très longtemps et donc qu'ils ne m'emmerderont plus très longtemps. D'ici un ou deux an(s) on en rigolera.

Thomas avait un humour... particulier. Noir. Surtout quand ça concernait les humains, à dire vrai. Cet humour ne plaisait pas à tout le monde non plus, il plaisait même à très peu de monde donc en général il gardait ça pour lui mais il y a des fois comme là où ça sortait tout seul et où il préférait en rire.

Comme tu le sens.

Sans trop savoir ce qu'il avait préparé à dîner, puis après tout, Matthew était agréable et simple à supporter donc il n'avait pas la sensation qu'il devrait vite se mettre une mine pour que la soirée soit plus rapide et simple à passer. Au contraire, il aurait aimé qu'elle dure longtemps et qu'il en garde de bons souvenirs. Sauf si sa blague avait refroidie l'atmosphère, de toute façon ; c'était dit. Matthew faisait peut-être parti de ces personnes avec un peu trop de respect pour les vieux alors que certains pouvaient être de vraies saloperies, selon lui.



Revenir en haut Aller en bas
Matthew Lawford
Matthew Lawford
Administratrice
https://beyondbelief.forumactif.com/t83-matthew-lawford-mad-worl
Messages : 574
Je suis arrivé en ville le : 26/04/2016
J'ai les traits de : Sebastian Stan
Sweet night | ft. Matthew Tumblr_pjrw4uvMQT1s75rpvo6_r4_500
Âge : 32 ans
Métier : Propriétaire et gérant de l'Alibi

Sweet night | ft. Matthew Empty
Re: Sweet night | ft. Matthew ▲ Mar 7 Avr - 19:52





Sweet night

Peut-être que Matthew aime un peu trop toutes les petites attentions d'Alexander, aussi bien là avec la fleur qu'avec les sms qu'ils peuvent s'envoyer en journée et ça qu'ils se voient ou pas le jour même. Peut-être qu'il les aime trop et donc que c'est pour ça que ça l'ennuie un peu de ne pas savoir ce qu'ils peuvent être l'un pour l'autre. Surtout qu'à les voir, on pourrait au début d'une relation, ça va plus loin que simplement du sexe comme leur nuit ensemble et ça peut être déstabilisant puisqu'il a eu l'impression qu'Alexander ne cherchait que ça et là, il lui laisse du temps, ils restent sages et compagnie. Ou alors il cache bien son jeu et ce n'est que pour remettre Matthew dans son lit ? Le pire c'est que ça fonctionne, possiblement pas assez vite étant donné qu'Alexander est son premier homme mais ça marche.

Ça mis à part, il n'en reste pas moins qu'il y a quelque chose entre eux, une certaine alchimie. Il ne reste plus qu'à savoir si elle y sera encore quand ils se retrouveront de nouveau dans le même lit. Oui, ce n'est pas un "si", Matthew sait que ça va arriver mais ne sait pas quand pour le moment. Donc, oui, un petit quelque chose entre eux et Alexander est à la fois simple et compliqué de ce qu'il a déjà pu voir. Simple parce que Matthew n'a aucun souci à s'entendre avec. Compliqué parce que oui, il a déjà pu voir qu'Alexander a un sacré caractère quand il s'y met. Un peu aidé aussi par un des habitué du bar, qui après les avoir vu côte à côte le premier soir est venu dire à Matthew et texto "C'est un petit con" avant de développer le pourquoi du comment. Qu'il a déjà été à la boutique d'informatique et que ça c'est mal passé selon lui. Ce qui l'aide aussi à lui demander ça, si aucun client ne le rend chèvre, puisque visiblement c'est déjà bel et bien le cas.

Et c'est limite si la réponse d'Alexander n'arrive pas quand il lui demande pour le vin, de quoi rester quelques secondes à cligner des cils. Est-ce que Matthew a vraiment bien entendu ce qu'il vient de dire ? Visiblement oui. Oui, il lui faut de longues secondes pour vraiment réagir.

- T'es horrible.

Bien sûr que oui, il comprend parfaitement que c'est une forme d'humour, disons qu'il ne l'avait pas vu venir celle-ci.

- Et tu en rigoles déjà, pas besoin d'attendre un an ou deux.

Cela ne l'empêchant de rouler des yeux au ciel et d'avoir un petit sourire en secouant ensuite la tête l'air de dire "idiot va". Matthew aurait pu mal réagir en effet mais il est aussi bien placé pour savoir à quel point certaines personnes âgées sont gavantes. Il le voit quotidiennement au bar et certains jours c'est à se demander comment il a la patience de les supporter. Qui a dit que tenir un bar c'est facile ? Des fois c'est un vrai sacerdoce.

Se retrouvant rapidement dans la cuisine, à chercher puis trouver ce qu'il faut pour la rose, la déposant sur le comptoir séparant la cuisine du reste de la pièce. Se lançant donc à ouvrir maintenant la bouteille de vin et à leur en servir deux verres, les posant pour le moment sur le comptoir eux aussi.

- Installe toi où tu veux.

À savoir au comptoir où il a mis des tabourets ou alors dans le canapé ou déjà à table puisque celle-ci est mise. Le temps pour lui d'allumer le four pour que le plat puisse réchauffer. Là, Matthew peut ensuite rejoindre Alexander soit en prenant les deux verres de vin, soit juste le sien, soit rien, tout dépendra de ce qu'Alexander a pu faire entre deux.

- J'espère que ça sera bon, ça fait longtemps que je n'ai pas fait cette recette.
(c) SIAL ; icons ichi


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Sweet night | ft. Matthew Empty
Re: Sweet night | ft. Matthew ▲ Ven 10 Avr - 23:19


sweet night ★ sweet momentIl n'avait plus depuis longtemps le mode d'emploi d'une relation sentimental. Il n'avait plus les codes sociaux, surtout à cette époque. Thomas était toujours le nez dans les livres, pas les magasines. Ceci étant, cela avait toujours été un problème dans sa vie, il n'avait jamais vraiment su comment aborder les autres. Adolescent, il avait joué de son physique avantageux par rapport aux autres élèves. Il n'était pas un canon de beauté mais avec ses cheveux blonds, ses yeux bleus-verts, il sortait un peu du lot, puis la barbe avait vite poussée, il avait aussi analysé et étudié les envies des jeunes femmes - puisqu'à l'époque, ce n'était même pas envisageable d'être avec un homme - et il avait vu comment les aborder, mais ça datait. Pour le fait de charmer les hommes, c'était venu sur le tard, quand il avait fini par comprendre qu'homme ou femme, cela ne changeait pas grand chose, quand il avait réalisé que les hommes aussi aimaient être charmés et recevoir des petites intentions. Une fleur. Il semblait que ça marchait avec Matthew à juger son regard et son comportement ensuite, Thomas savait aussi cela, s'il commençait bien la soirée avec ce genre de petites choses, la suite serait plus simple pour tous les deux.

Il était observateur, il analysait beaucoup, donc il y avait des détails qui ne pouvaient pas lui passer inaperçu, bien au contraire. Hélas pour lui, des détails le concernant lui échappaient bien souvent. Il voyait qu'il plaisait à Matthew, c'était aussi pour cela qu'il continuait cette curieuse relation, qu'il continuait à aller vers lui, il savait qu'il lui plaisait et qu'il ne faudrait pas bien longtemps pour que quelque chose puisse vraiment commencer entre eux. Il savait que Matthew aurait besoin de temps pour encaisser certaines choses mais il voyait bien que petit à petit, il se décoinçait, plus vite qu'il ne l'avait initialement pensé mais il se décoinçait. Thomas savait toujours comment avoir ce qu'il voulait, mais il fallait déjà qu'il se bouge, qu'il ait un réel intérêt pour ça et, même s'il ne voulait pas encore se l'avouer, Matthew avait un réel intérêt pour lui. Matthew était ce qui ressemblait le plus à un homme stable avec qui il pourrait avoir une vie stable, paisible, même heureuse s'il continuait à se décoincer. Mais ils en étaient encore au début, c'était timide, frileux, mais il voyait bien qu'il pouvait construire quelque chose comme ça avec Matthew. Mais il s'ennuyait vite, c'était bien le problème. Matthew semblait pourtant bon client lorsqu'il s'agissait de découverte, il le pré-sentait comme ça.

Son humour noir, peu de personnes pouvaient vraiment en rire, les gens étaient toujours trop coincés pour ça à son goût, les gens s'imposaient trop de limites, des limites qu'il n'avait pas. Forcément, Matthew n'en riait pas, le "t'es horrible" mettait limite des heures à arriver, pour toute réaction. Boarf, il finirait bien par apprendre à le connaître à ce sujet. Et en effet il en riait déjà, rire permettait de décompresser aussi, il n'allait pas s'en priver. Décompresser de la journée comme de la petite angoisse à l'idée de ce que donnerait leur soirée.

Il allait donc s'installer au comptoir, se disant que ce serait peut-être plus sympa pour le départ plutôt que rester à table toute la soirée.

La prochaine fois on devrait faire ça chez moi, ça t'éviterait d'avoir à continuer de répéter ce que tu fais déjà toute la journée.

Matthew servait déjà des verres toute la journée, donc continuer une fois chez lui ne devait pas aider à vraiment couper. Surtout quand on savait que le bar était juste en dessous, ça ne devait pas aider des masses non plus. Et d'un autre côté, c'était une invitation à continuer de se fréquenter. Il savait aussi que sa plaisanterie n'avait pas choqué Matthew au point de lui demander s'il voulait au moins remettre ça et jouer sur la pitié n'était pas son objectif dans l'immédiat, il ne voyait pas l'intérêt de faire ça à ce stade de leur relation sinon mettre Matthew mal à l'aise... Sauf que lorsqu'on apprécie quelqu'un, ça faisait normalement parti des choses qu'on évite de faire.

Il acceptait le verre lorsque Matthew avait terminé de faire ses trucs divers et variés, il n'avait pas fait particulièrement attention à ce qu'il avait pu mettre au four donc il ne percutait pas à "cette recette".

On verra bien, tu ne dois pas être si mauvais cuisinier que ça si tu as réussi à survivre ces derniers mois en étant célibataire.

Il riait un peu, façon de dédramatiser et, quelque part, d'essayer de complimenter maladroitement ou plutôt de le rassurer maladroitement.

Ou alors tu es un ancien obèse et tu as perdu énormément de poids, auquel cas je ferai peut-être mieux de nous commander quelque chose.

Plaisanterie maladroite pour détendre l'atmosphère. Parce que l'air de rien, il était un peu tendu à l'idée d'une soirée avec un homme qu'il n'avait connu que d'une coucherie d'un soir et qu'il fréquentait ensuite dans des lieux publics avec du monde autour d'eux. Là, il n'y avait vraiment qu'eux et pas un degré d'alcool dans le sang. C'était juste eux. Donc des petites plaisanteries pour tenter de se détendre, détendre l'atmosphère.



Revenir en haut Aller en bas
Matthew Lawford
Matthew Lawford
Administratrice
https://beyondbelief.forumactif.com/t83-matthew-lawford-mad-worl
Messages : 574
Je suis arrivé en ville le : 26/04/2016
J'ai les traits de : Sebastian Stan
Sweet night | ft. Matthew Tumblr_pjrw4uvMQT1s75rpvo6_r4_500
Âge : 32 ans
Métier : Propriétaire et gérant de l'Alibi

Sweet night | ft. Matthew Empty
Re: Sweet night | ft. Matthew ▲ Lun 20 Avr - 15:38





Sweet night

Matthew a toujours été quelqu'un de simple dans son fonctionnement, comme dans ses goûts, ce n'est donc pas surprenant qu'il arrive à s'entendre si bien avec Alexander -si on met de côté leur nuit ensemble. Même si ça a pu mal partir dans la boutique d'informatique ce jour là, mais là c'était uniquement de sa faute. Même s'ils ne se connaissent pas encore vraiment ou pas assez selon les points de vues. Ce qui explique qu'il soit un brin perplexe devant l'humour d'Alexander, peu habitué à ça, malgré le fait qu'il tienne un bar et en a déjà vu de toutes les couleurs. Cela ne l'empêchant pas de réagir ainsi, certes il n'en rit pas mais il ne le prend pas mal comme le montre l'espèce de sourire qu'il termine par avoir. Plus surprenant que dérangeant au final.

S'affairant dans le coin cuisine, laissant Alexander s'installer où il le souhaite tout en poursuivant ce qu'il fait, c'est à dire leur servir le vin au moment où il entend ces propos. Relevant alors ses prunelles sur Alexander.

- Oh c'est rien tu sais mais j'accepte ton invitation avec plaisir.

Pourquoi irait-il refuser une nouvelle soirée à deux ? Matthew n'a aucune raison de dire non même si Alexander ne l'a pas formellement invité, qu'il a peut-être dit ça simplement pour être gentil en pensant que Matthew doit en avoir marre de servir des verres. Même si, il est vrai que ce n'est vraiment rien, certes il le fait toute la journée mais ce n'est pas important et puis ayant été marié, le soir, il ne rentrait pas pour se mettre les pieds sous la table comme on dit. Cassie l'aurait massacré s'il avait tenté une telle chose.

Le plat au four, il rejoint Alexander de l'autre côté du comptoir, s'installant sur un des tabourets tout en lui disant qu'il espère que ça sera bon. Matthew en avait presque oublié cette recette, il a dû se rafraîchir la mémoire pour retrouver comment on fait et il n'a rien inventé, ayant piqué la recette à sa mère il y a un moment déjà. Il sourit à la première répartie d'Alexander, lâchant un "eh" faussement offusqué pour rire à la suite de ses paroles.

- Rien de ça, à vrai dire je peux avaler ce que je veux sans prendre de poids.

Suffit de voir la mal bouffe qu'il a, justement, pu avaler ces derniers mois à ne faire attention à rien si ce n'est à bosser pour éviter de trop réfléchir.

- Mais c'est peut-être ton cas ?

Matthew ne croit pas à ce qu'il peut dire mais, eh, c'est un moyen d'en apprendre un peu plus sur Alexander qui semble si secret par moment. Portant son verre de vin à ses lèvres pour en boire une gorgée.

- Pas mal du tout ce vin.

Il n'est pas vraiment un grand connaisseur en vins, surtout que ce n'est pas ce qu'il sert le plus dans son bar mais oui, il le trouve pas mauvais du tout voir même très bon.
(c) SIAL ; icons ichi


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Sweet night | ft. Matthew Empty
Re: Sweet night | ft. Matthew ▲ Lun 11 Mai - 3:01


sweet night ★ sweet momentIl n'avait pas pensé à ça comme une invitation concrète mais ce serait une occasion de plus de se voir à l'abris des regards, de commencer une relation plus intime. Il y avait des sujets qu'on ne pouvait pas forcément aborder en public, des choses qui se murmurent dans le confort d'un appartement ou d'une maison, dans un canapé. Des choses qui ne peuvent pas être dites assis sur une chaise ou d'un tabouret au milieu de la foule. Il aimait donc ce rendez-vous, c'était la première fois depuis leur rencontre, qu'ils se retrouvaient dans un lieu vraiment personnel rien que tous les deux. C'était agréable. Au moins, il acceptait de le revoir malgré sa plaisanterie, c'était bon signe.

Matthew le rejoignait enfin, la soirée pouvait commencer. C'était mieux que chacun dans son coin occupé à ses affaires, même s'il savait qu'il devrait se lever bientôt. Thomas devrait reconnaître qu'avoir quelqu'un qui cuisine pour soi et qui ne soit pas payé pour le faire, c'était agréable. Il ne savait même plus quand c'était arrivé pour la dernière fois.

Il s'amusait de la réponse de l'homme, jamais pris de poids ? Ah. Quant à lui, obèse ? Il riait.

Tu as pourtant bien eu l'occasion de voir. J'ai toujours été assez sportif.

Il avait bien pu voir qu'il n'avait pas de marques sur le corps comme de trop grosses vergetures sur le ventre ou les hanches ou les cuisses comme ça arrive aux anciens obèses, ni de peau qui pend. En même temps, il aurait difficilement pu grossir, ils vivaient en campagne, avaient toujours du travail à faire dans leur ferme. Il avait été élevé à l'air de la campagne au Texas, les marques sur son corps étaient plus liés au fait qu'il ait grandi trop vite par rapport à ce que sa peau pouvait accepté durant l'adolescence, qu'au poids qu'il aurait pu prendre. Donc ça l'amusait, comme ça l'amusait de lui pointer qu'il aurait pu le voir leur fameuse nuit, mais c'était plus une taquinerie qu'autre chose ; les deux étaient été bien trop éméchés pour faire attention à ce genre de chose, il le savait. Ils n'avaient pas pris le temps de vraiment se découvrir cette nuit là, ça avait limite été compliqué pour lui de voir qu'il était le premier homme de Matthew.

Il souriait à nouveau au fait que le vin lui plaisait. Il n'aimait pas spécialement les compliments, il ne savait pas les gérer autrement que par des plaisanteries qui, souvent, étaient vexantes. Alors il préférait se contenter de sourire et d'acquiescer, au moins ça lui plaisait, c'était le principal. C'était toujours compliqué de choisir une boisson pour un premier repas privé, il pouvait juste se fier à ce qu'il avait pu voir aux précédents dîners.

Il commençait à connaître Matthew sur certains points. Il analysait beaucoup, il analysait énormément. Il n'était pas toujours très bavard mais il analysait l'homme qu'il avait près de lui. Il appréciait à chaque rencontre ce qu'il pouvait voir, même s'il n'était pas vraiment parfait, disons que ses imperfections, il pouvait s'en accommoder. Au final, n'était-ce pas le plus important ? Trouver quelqu'un d'imparfait mais dont les imperfections nous conviennent parfaitement. Il pouvait faire avec. C'était une curieuse sensation de se dire qu'il voulait s'accommoder avec cet homme, qu'il se voyait faire un bout de chemin avec lui. Parce qu'il suffisait de le voir sourire, là, pour comprendre. Comme un tilt. Un appartement cosy, où il fait bon, où ça sent bon, où ils s'installent, discutent, passent du bon temps. C'était nouveau et familier à la fois. C'était comme un tilt dans son esprit, un "c'est ça, que je veux". Assez pour se rapprocher de Matthew et, dans la spontanéité, qui suivait en réalité sa réflexion - ou révélation - il se penchait pour l'embrasser. C'était ça, qu'il voulait. Rentrer quelque part, être accueilli avec un baiser, une étreinte. Avoir ce confort, qui n'était pas étouffant. Car il n'avait, avec Matthew, pas la sensation d'être étouffé justement, pas la sensation qu'il serait condamné.

C'était spontané, irréfléchi dans un certain sens. Mais si ça venait comme une révélation, il n'y avait pas plus à réfléchir.

Son verre était posé sur le comptoir. Il en profitait donc pour poser ses deux mains sur Matthew, une contre sa joue, l'autre sur son épaule.

Tu as déjà eu cette sensation ? Quelque chose qui est nouveau mais qui te paraît tellement familier et agréable.

C'était peut-être effrayant, il ne savait pas. Parce qu'il était convaincu de ce qu'il ressentait, de ce qu'il voulait alors qu'il y a quelque minutes encore, il n'y pensait pas du tout, il n'y réfléchissait pas du tout. Ca lui avait juste pris soudainement et tout était tellement clair désormais qu'il avait l'impression que c'était ça et pas autre chose. Que c'était l'unique explication à tout.



Revenir en haut Aller en bas
Matthew Lawford
Matthew Lawford
Administratrice
https://beyondbelief.forumactif.com/t83-matthew-lawford-mad-worl
Messages : 574
Je suis arrivé en ville le : 26/04/2016
J'ai les traits de : Sebastian Stan
Sweet night | ft. Matthew Tumblr_pjrw4uvMQT1s75rpvo6_r4_500
Âge : 32 ans
Métier : Propriétaire et gérant de l'Alibi

Sweet night | ft. Matthew Empty
Re: Sweet night | ft. Matthew ▲ Lun 11 Mai - 21:16





Sweet night

Oui, Matthew n'allait pas refuser son invitation à dîner et pas pour les raisons qu'Alexander a pu évoquer mais parce que ça veut dire le revoir, partager encore un peu de temps tous les deux. Peut-être est-ce aussi un moyen d'en apprendre plus sur lui, comme il a peut le penser juste après, Alexander semble si secret par moment. Bon d'accord, il est vrai qu'ils ne se sont vus qu'en public pour le l'instant et que ça n'aide pas à se confier un peu plus. Matthew sait qu'il y a des gens qui préfèrent ne jamais rien dire dans des lieux publics même s'il lui a semblé qu'Alexander reste ouvert sur bien des choses. Peut-être que sur ce coup là, ils sont l'inverse l'un de l'autre, Matthew est facile à lire en public mais garde une certaine réserve sur le côté relationnel entre eux. Tandis qu'Alexander serait le contraire, secret mais se sentant libre sur le côté relationnel. Bien que concernant Matthew, ça vient surtout du fait qu'il n'a pas envie pour le moment que la ville entière sache qu'il voit un homme. Comme il l'a pensé tout à l'heure, l'assumer est une chose mais il veut être le premier à l'apprendre à ses parents et son ex-femme. Cela fait un peu beaucoup de conjoncture et de si pour tenter de comprendre un peu plus Alexander et pourquoi il a ce sentiment que l'autre homme semble secret comme ça. N'oubliant pas qu'il peut très bien se planter sur toute la ligne. Mais oui, se voir en privé est sans doute le meilleur moyen d'en apprendre plus l'un sur l'autre.

L'histoire de pouvoir ou non prendre du poids qui le fait rire tout en feignant d'être offusqué par les paroles de son vis à vis. Mais non rien de ce genre pour Matthew et forcément il lui retourne sa question, ne s'attendant pas à ce genre de réponse. C'est plus fort que lui et avant de vraiment y réfléchir, il répond.

- Peut-être que je n'ai pas assez eu le temps de le voir.

Invitation à peine voilée pour dire que ça pourrait changer. C'est surtout que de leur nuit ensemble, Matthew a surtout en mémoire les yeux d'Alexander, leurs lèvres scellées et tout un panel de ressentis. Trop ivre pour vraiment avoir fait attention aux courbes de son corps en tant que telles. Avant de goûter le vin et donc de lui dire qu'il est pas mal du tout, ce qui est vrai donc pourquoi se priver de le relever ? Possiblement parce que Matthew ne devrait pas autant baisser sa garde tout de suite, montrer ouvertement que derrière la façade assez distante qu'il peut avoir il est quelqu'un de trop gentil. Sauf que ça, quelque part c'est déjà trop tard, Alexander a une certaine emprise sur lui, ce qui participe au fait que Matthew ne sait pas trop sur quel pied danser, ni où ils vont comme ça vraiment. Faisant taire cette petite voix intérieure qui lui dit qu'ils pourraient avoir quelque chose tous les deux. Que c'est bien trop tôt pour penser à ça.

Voix qu'il a bien du mal à faire taire et ce n'est pas près de s'arranger alors qu'Alexander se rapproche de cette manière. Cela ne lui laissant que le temps de reposer son verre sur le comptoir avant que l'autre homme ne vienne l'embrasser. Pourquoi maintenant ? Matthew n'en a aucune idée et ne va pas chercher ce fameux pourquoi, préférant largement répondre à ce baiser et sentir de nouveau ces petits picotements dans son corps. Aimant beaucoup les mains d'Alexander sur lui, surtout celle sur sa joue. Il est un peu pris de court par ce qu'il peut ensuite entendre, pourtant c'est dans un souffle et sans temps d'attente qu'il répond à cette question.

- Oui.

Il pourrait se demander si ce qu'Alexander vient de dire les concerne réellement mais Matthew n'est pas idiot, pourquoi irait-il parler d'autre chose après ce baiser si spontané. Reprenant aussitôt.

- Avec toi. Ce qui a un côté effrayant et rassurant à la fois.

Rien que de le dire à voix haute c'est le cas et c'est perturbant, assez pour que Matthew se demande s'il doit développer plus encore sa réponse ou si Alexander peut saisir ce qu'il entend par là. Et si Matthew ne sait pas comment il va pouvoir réagir à ce qu'il vient de dire, il ne le quitte pas du regard et ça ne l'a pas empêché tout en parlant de poser ses mains sur la cuisse d'Alexander.
(c) SIAL ; icons ichi


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Sweet night | ft. Matthew Empty
Re: Sweet night | ft. Matthew ▲ Mar 12 Mai - 1:52


sweet night ★ sweet momentIl aimait bien, cet appartement. Il aimait ce qui s'en dégageait, cet aspect cosy. Il faisait forcément le contraste avec son appartement très blanc et vert, comme les odeurs qui n'étaient pas les même. Forcément, avec la cuisine que Matthew préparait, ça se sentait, mais l'appartement avait une bonne odeur. Odeur de bois, de propre aussi. De bougies, peut-être. Là où chez lui, ça sentait le frais, les plantes, les fleurs et, un peu le chien, forcément, même si pour cette dernière odeur, il ne la remarquait plus du tout. C'était important pour lui de se sentir bien dans cet appartement, même s'il pouvait n'y venir qu'un seul et unique soir, pour une raison simple ; s'il n'aimait pas quelque chose, il ne se forçait pas. Donc s'il n'aimait pas l'appartement, il se serait arrangé pour partir ou pour que la soirée soit moins longue que prévue. Il prenait beaucoup sur lui, ce soir, ou plus généralement avec Matthew, mais curieusement ça ne le dérangeait pas de le faire pour lui. De mettre de l'eau dans son vin, comme on dit.

Puis, il y avait ces petites plaisanteries. Chercher un peu comment pouvait être Matthew, même du côté humour, sachant que lui, avait très peu de limites à ce sujet et pouvait avoir un humour très noir. Au moins il notait que Matthew n'était pas fermé à ce qu'ils se revoient à nouveau dans le plus simple appareil, question qu'il s'était posé plusieurs fois déjà, est-ce qu'ils auraient une intimité à nouveau un jour ? Matthew serait-il prêt pour ça ? Sachant désormais que leur première fois avait été faite parce que Matthew était ivre et que c'était sa première fois avec un homme - et pas n'importe comment qui plus est, mais directement comme bottom -, il pensait qu'ils prendraient beaucoup plus de temps si ça devait arriver et il ne se voyait pas lui resservir de l'alcool à le rendre ivre à nouveau. Il voulait surtout que ce soit bien conscient, si cela devait arriver à nouveau, qu'ils puissent profiter totalement. Donc il voyait ça comme une ouverture, une possibilité. Quand, il ne savait pas, mais au moins l'idée était partagée. Il souriait.

Lorsqu'il tiltait, il ne pensait pas forcément à un avenir très lointain, juste que c'était ce qu'il voulait. Un appartement cosy, une personne qu'il apprendrait à aimer puisqu'il aimerait sans filtre, ne plus avoir à courir pour échapper à quoi que ce soit. Matthew lui confirmait que c'était pareil pour lui. C'était bizarre cette sensation de le connaître alors qu'il ne le connaissait pas si bien que ça. Qu'ils en étaient au tout début d'une relation dont ils n'avaient pas posés les mots. Ils ne savaient pas ce qu'ils étaient. Des amis ? Non, ils ne se connaissaient pas assez. Des amants ? Ils ne couchaient pas ensemble. Pourtant, il avait la sensation de le connaître, qu'il y avait quelque chose entre eux, qu'il pouvait y avoir beaucoup plus. Que c'était évident. Matthew lui plaisait, et pas qu'un peu. Il suffisait de voir tous ces baisers échangés, quel effet ça pouvait lui faire à chaque fois, tous les frissons qu'il en tirait. C'était curieux cette sensation, comme s'il ouvrait enfin les yeux. Comme s'il avait enfin trouvé ce qu'il voulait. Un but, un objectif, quelque chose à atteindre impérativement, avoir cette vie.

Il caressait sa joue avec son pouce, un geste tendre qui lui paraissait évident aussi. Quand on trouve quelqu'un qui nous fait du bien, il faut garder cette personne. C'était rare de trouver quelqu'un comme ça. Il sentait les mains sur sa cuisse, des gestes qui l'amusaient.

C'est vrai, c'est effrayant. Mais pourquoi rassurant ? Il se pinçait les lèvres une, peut-être deux secondes, comme s'il réfléchissait à poursuivre ou non, avant de finalement se lancer quand même. C'est même assez bizarre et j'ai l'impression d'être devenu dingue, pourtant ça me paraît évident en même temps. J'ai passé tellement d'années à chercher quelque chose qui me ferait vibrer, chercher quelque chose, une sorte de but, d'objectif. Je n'ai jamais trouvé. Pourtant ce soir, je te vois et ça me paraît soudainement évident. Comme si c'était ça, comme ça, pas autrement. C'est pas franchement romantique, je sais. J'ai même l'impression d'être un mec ultra flippant quand je te dis ça à voix haute. Pourtant, c'est ce genre de vie que je veux. Rentrer dans un endroit agréable et familier, avoir quelqu'un avec moi. Ne plus avoir à ressentir cette solitude une fois encore. Être accueilli avec un baiser, une étreinte, des paroles qui pourraient paraître anodines voir banales mais qui ne le sont pas. Et j'ai envie que tu sois cette personne, Matt.

Il s'ouvrait. Il parlait à coeur ouvert. Il était vraiment convaincu de ce qu'il disait, comme s'il n'y avait aucune place au doute, comme il le disait si bien ; comme si c'était ça, comme ça, pas autrement. Comme si c'était lui, pas un autre. Il voulait ça avec lui, pas avec quelqu'un d'autre. Il aurait pu, après tout, il aurait pu réaliser qu'il voulait ça avec quelqu'un sans savoir qui, pourtant dans le fond, il avait la sensation que si ça devait se faire maintenant, ce serait avec Matthew. Dix ans à courir, s'il avait du rencontrer quelqu'un d'autre, ça aurait été fait depuis le temps. Et il avait rencontré Matt. Matt dont il venait chercher à nouveau les lèvres après ses confidences, même s'il avait parfaitement conscience du fait que le brun aurait tout aussi bien pu le repousser car ce qu'il disait pouvait être flippant. Il ne savait pas d'où lui venait cette assurance, surtout, quasi religieuse. S'il recherchait ses lèvres, ce n'était pas juste pour le plaisir de ce baiser, mais peut-être aussi pour voir s'il ne déraillait pas trop pour Matt.




Revenir en haut Aller en bas
Matthew Lawford
Matthew Lawford
Administratrice
https://beyondbelief.forumactif.com/t83-matthew-lawford-mad-worl
Messages : 574
Je suis arrivé en ville le : 26/04/2016
J'ai les traits de : Sebastian Stan
Sweet night | ft. Matthew Tumblr_pjrw4uvMQT1s75rpvo6_r4_500
Âge : 32 ans
Métier : Propriétaire et gérant de l'Alibi

Sweet night | ft. Matthew Empty
Re: Sweet night | ft. Matthew ▲ Mar 12 Mai - 17:42





Sweet night

Matthew assume leurs baisers et le fait qu'il les aime pas mal, il assume les sensations que ça lui fait ressentir. Il assume également d'avoir envie de revoir Alexander sans vêtements et le lui indique en répondant ainsi. Il digère et assume les choses plus rapidement qu'il ne l'aurait pensé, il faut dire que les rendez-vous qu'ils ont pu avoir l'ont bien aidé là dessus. De toute manière, Matthew ne l'aurait pas revu et Alexander ne serait pas là ce soir si tout ça n'était pas assumé. Il lui reste pourtant plusieurs choses à assumer. Le dire réellement à son entourage d'une part, hors de question que ça puisse être un secret. D'autre part, assumer pleinement ses désirs envers Alexander, faisant une différence entre vouloir le revoir nu et arriver à aller plus loin. Non, il ne songe pas à avoir envie de poser ses mains sur lui, c'est déjà le cas mais de vraiment le toucher en ayant envie de plus encore. Bon, il sait qu'il en a envie mais il ne sait pas pourquoi dans sa tête, ça le fait quand même flipper. C'est vraiment très étrange pour Matthew et finalement un poil compliqué dans sa tête.

Compliqué aussi parce que Matthew ne sait pas où ils vont et ce qu'ils peuvent ou non être tous les deux. Sur le coup, il n'a pas les mots pour ça. Bien qu'il sache d'avance qu'il n'est pas fait pour avoir quelqu'un dans sa vie simplement pour passer du bon temps entre des draps. Et donc encore moins fait pour "enchaîner" des partenaires ou n'être qu'un seul parmi tant d'autres. D'autant plus avec ce qu'il ressent quand ils sont tous les deux -non, il n'en est pas au point de parler amour- et cette petite voix qui lui dit qu'ils pourraient tenter quelque chose, une vraie relation et ça même sans savoir si ça pourrait durer mais la tenter malgré tout.

Cela devient un poil moins compliqué quand Alexander prend la parole et lui dit ça, lui pose cette question. Parce que ça reflète un peu ses propres pensées et cette fameuse petite voix au fond de lui, donc c'est rassurant de ce point de vue là. Rassurant aussi parce que du coup, il n'est pas fou d'avoir songé à une telle possibilité. Bien que les paroles d'Alexander ne veulent tout de même pas signifier que lui aussi pourrait avoir envie de tenter quelque chose entre eux.

Ou alors il a songé à ça un peu trop rapidement. Chose qu'il se dit en entendant les paroles qui arrivent ensuite, n'ayant pas le temps de développer pourquoi ça peut être rassurant. Et ça, parce qu'il voit Alexander hésiter un bref instant, signe qu'il a encore quelque chose à dire. C'est même sûr et certain qu'il a songé trop rapidement au fait que ça ne voulait quand même pas dire telle ou telle chose. Le comprenant plus que rapidement, même s'il ne pourrait pas nier que oui, Alexander en a un petit côté flippant d'un coup. Il voit aussi un autre fait dans les paroles qu'il peut entendre, celui qu'Alexander s'ouvre à lui, possiblement un peu maladroitement mais qu'il le fait.

Le baiser qui suit, Matthew l'a un peu vu venir, peut-être qu'Alexander ne veut pas qu'il réponde trop vite, que c'est un moyen de le faire taire. Parce qu'il s'est ouvert et qu'il n'est pas si à l'aise que ça avec ce fait. Parce qu'il a dit lui-même que c'est flippant l'air de rien. Il ne songe pas au fait qu'Alexander peut vouloir savoir s'il pourrait le repousser même si ça serait logique. Il ne dit pas qu'il pense à rien mais Matthew ne peut que répondre à ce baiser et le faire tout en tendresse. Cherchant aussi à le faire durer un peu, ôtant d'ailleurs une main de sur la cuisse d'Alexander pour venir la poser dans sa nuque et la lui caresser du bout des doigts.

Il sourit contre les lèvres d'Alexander lorsque le baiser se termine, avant de reculer un peu la tête pour pouvoir lui parler et en le regardant.

- Si tu deviens dingue, on le devient à deux alors. Une partie de moi n'arrête pas de dire que même si on ne se connaît pas encore énormément il y a ce petit truc entre nous, ce courant, cette alchimie qui fait qu'on devrait tenter quelque chose tous les deux. Tu vois pourquoi c'est aussi effrayant que rassurant, effrayant parce que justement on ne se connaît pas assez entre autre, rassurant parce qu'il y a cette pensée et que sans savoir ce que ça pourrait donner, je sais qu'il pourrait y avoir quelque chose. Qu'on pourrait être plus que...des amis avec bénéfices ou des amants, qu'on devrait tenter une vraie relation.

Parlant sans cesser de lui caresser la nuque et en terminant de parler, Matthew vient déposer un baiser contre son front, avant d'en déposer un autre contre ses lèvres. Autant par envie, que pour lui offrir de la tendresse et ça parce que même si Alexander n'avait pas employé le mot solitude, Matthew la ressent d'une certaine manière ou plutôt il ressent que ça lui pèse. Et en même temps ça lui permet de cacher un peu le fait que oui, il n'a pas forcément totalement confiance en lui, qu'il a un peu du mal à croire qu'Alexander peut vouloir la même chose que lui aussi rapide que ça puisse paraître.
(c) SIAL ; icons ichi


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Sweet night | ft. Matthew Empty
Re: Sweet night | ft. Matthew ▲ Mer 13 Mai - 16:49


sweet night ★ sweet momentCertaines choses pouvaient être difficiles à concevoir pour lui, qui avait été à l'aise avec sa sexualité relativement tôt malgré le milieu social dont il provenait et de l'état d'où il venait, mais fort heureusement, il avait l'esprit large et de bons souvenirs - une bonne mémoire. Sa première relation sentimentale avec un homme n'avait pas fait long feu à cause de ça ; l'autre n'assumait pas. Il avait appris à analyser ces choses là et les comprendre pour moins culpabiliser et moins se sentir mal. Matthew assumait leur baisers semi-public, aka ceux qui étaient fait en public mais sans personne autour d'eux. Mais il n'assumait pas les baisers dans un restaurant ou dans un bar. Ca viendrait. Il voulait prendre du temps, parce qu'il avait la sensation que Matthew le valait bien, le méritait. Il l'avait déjà pensé, formulé d'une autre façon. Il méritait d'être aimé, d'être choyé, de recevoir de l'amour, d'être couvé, de ne pas toujours être celui qui, parce qu'il est un homme, doit faire le premier pas, doit se sacrifier. Il ignorait pourquoi il avait cette envie, presque, de le protéger vis-à-vis de ça.

Il aurait pu ne pas l'embrasser de nouveau après son discours. Mais ça avait été plus fort que lui que le faire quand même. Ne pas le faire répondre trop vite, ne pas avoir trop longtemps cette conversation alors que pour lui tout était vraiment clair et qu'il ne servait donc à rien d'en discuter. Il aimait cette tendresse, comme il aimait cette main sur sa nuque qui se voulait rassurante. Il fermait les yeux quelque secondes pour savourer les caresses. Il souriait aux mots de Matt, il souriait aux baisers qui suivaient sur son front, même contre ses lèvres, il souriait avant de répondre à son baiser.

On devrait tenter, oui.

L'exclusivité était toutefois effrayante pour lui qui ne s'était engagé qu'une seule fois dans sa vie et ça s'était très mal terminé, il s'en mordait encore les doigts. Mais il avait largement l'âge désormais de se lancer dans une nouvelle. Ils avaient envie des même choses, tout se passait bien, rien ne les empêchait de faire un bout de chemin ensemble. Malgré la main agréable sur sa cuisse, il finissait par se lever et entraîner Matthew avec lui pour une étreinte. Ca s'imposait, selon lui.

On peut tenter un petit bout de chemin ensemble, main dans la main, nous verrons bien où ça nous mène.

Une étreinte où il finissait le nez dans son cou, embrassant celui-ci dans la foulée, un brin amusé par le côté un peu sérieux de la situation, lui qui détestait ça habituellement, il était servi.




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Sweet night | ft. Matthew Empty
Re: Sweet night | ft. Matthew

Revenir en haut Aller en bas
 

Sweet night | ft. Matthew

Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Beautiful night
» Matthew's rp
» Matthew Goode

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beyond Belief :: Habitations-
Sauter vers: